AUTOUR DU JEU | Interview de Codrer, développeur du jeu iubes:2

iubes:2

Il s’appelle Pierre. Pierre est développeur de jeux vidéo indépendant et est plus connu sous le pseudonyme de « Codrer ». Nous allons nous intéresser à son jeu iubes:2, un jeu de stratégie où vous allez devoir gérer des cubes intelligents (créer des bâtiments, les armer, les nourrir…) qui n’en feront qu’à leur tête afin de devenir le nouveau roi !

Codrer vit à Saverne depuis quelques années : « verdure, jardin, pouvoir aller me ressourcer en forêt quand j’ai un bug qui me rend dingue ». Il est originaire de Reims, mais sa femme est alsacienne : « et entre la Champagne et l’Alsace… la seconde a gagné haut la main, évidemment ».

Informaticien de profession, son père l’a mis dans le bain de la programmation dans les années 80 lorsqu’il avait 8 ans. Il a eu la chance de découvrir PONG sur console, puis d’apprendre à programmer sur 8 bits, voir arriver le 16 bits et de passer à la 3D 32 bits : « prochaine étape : aller voir cet Oculus Rift ».

Pierre a commencé par créer un jeu vers 95 sur Amiga : « recevoir des chèques, et aller envoyer les disquettes par la poste… sans internet c’était un peu plus artisanal ». Il a ensuite arrêté le développement de jeu vidéo : « À la fin des années 90 internet arrivait justement, j’ai vu la lumière, je suis rentré. Période où j’ai bossé dans des boites de com, entre webmaster, graphiste, 3D, vidéo… (j’ai toujours été un peu touche à tout). De fil en aiguille je me suis retrouvé avec ma boite web où je m’occupais essentiellement d’hébergement / serveurs / linux / backoffice… Puis cette envie de revenir aux sources. »

Codrer savait programmer, faire de la 3D, du design, de la com et s’occuper de serveurs. Dans ses loisirs il faisait de la musique, de la vidéo… il s’est alors poser la question : « et si je faisais tout ça à la fois !? ».

« Petite parenthèse : au fil de tous ces projets j’ai bossé en solo, dans une boîte, en équipe indie, eu ma propre boîte… bref, je ne travaille pas actuellement en solo par principe, mais plutôt pour avoir l’occasion d’avoir une liberté maximale et tester les choses à 100% comme je le sens »

Sa grande révélation a été une conférence GDC vue sur internet. Un certain Jake racontait son histoire… son parcours… très similaire au sien à une exception, et non des moindre : « le voici expliquant qu’il est passé gamedev à plein temps alors que sa femme avait décidé d’arrêter de travailler car elle était enceinte de son deuxième enfant, et qu’ils venaient d’acheter une maison. La pression. À mes yeux, la folie totale… et pourtant… c’est ce qui l’a motivé à ne pas lâcher le morceau (il ne pouvait pas). Moi de mon côté, j’étais jusque là davantage « hobbyiste » qu’autre chose. Le fait de faire des projets annexes en freelance, donnait cette sécurité facile, cette non pression totalement improductive. Donc, contrairement à ma nature profonde, j’ai décidé de prendre quelques risques ! ».

Désormais, Pierre veut vivre à 100% de ses jeux vidéo, et ce n’est que le début d’une grande aventure : « Néanmoins, on ne se refait pas, n’ayant pas une mentalité de Viking, j’ai décidé de d’abord « beta tester » la commercialisation complète d’un jeu avec iubes:2, découvrir le fonctionnement de Steam… Jusque là j’avais déjà sorti des jeux, vendus sur mes sites, etc. Mais définitivement la partie « commercialisation » est (à mes yeux) bien plus ingrate et ennuyeuse que la partie création. Je n’avais donc jamais vraiment poussé le sujet jusqu’au bout, préférant passer au projet suivant. Sur PC il devenait de plus en plus difficile de vendre des jeux indépendants en dehors de Steam qui devient le monopole incontournable. Mais Steam en lui-même est un sujet à part entière qui nécessite de vraiment maîtriser. »

En ce qui concerne la commercialisation d’un jeu, Steam reste un sujet très obscure. Il a passé des semaines entières à essayer d’en savoir davantage, à se renseigner, mais il n’avait au final fait qu’accumuler des informations contradictoires au possible : « Il y a quelques jours encore j’ai croisé une discussion sur le forum privé de Steam, entre un dév qui expliquait n’avoir vendu que « 16 copies de mon jeu en 1 an » et une réponse d’un autre dév qui lui répondait que pour vendre ses jeux il avait dépensé en quelques années $100.000 de publicités notamment sur Reddit. En fait… le monde du « jeu vidéo » est extrêmement vaste. Même en indie, qu’est ce qu’un jeu indie ? Un jeu casual sur android fait par quelqu’un en 2 semaines, un FPS-PC-Unreal réalisé par 8 personnes en 2 ans ? Etc. Du coup très difficile d’avoir des informations fiables sur internet, on entend tout et son contraire, pour des situations qui ne sont généralement pas clairement précisées et encore moins comparables. Me voici donc en train de voir par mes propres yeux ce qu’il en est. Et j’avoue, c’est assez amusant ! J’ai bien sûr fait énormément d’erreurs pour une première fois, mais c’est extrêmement formateur ! »


« Pour revenir à iubes:2… ma mission actuelle est de faire vivre doucement ce petit jeu, continuer à faire parler de lui, et améliorer mon skill « promo d’un jeu vidéo ». Pour le moment le début s’est assez bien passé, mais ce n’est que le tout début du travail ! Sur mon disque dur un second jeu est quasiment prêt (Horizon Keepers), je vais pouvoir faire une seconde session Steam assez prochainement (bref j’ai investi dans la production pour maintenant me concentrer sur la commercialisation). Pour finir l’histoire… j’ai également un autre projet en tête, récurrent mais encore très flou : un objectif dans les années à venir serait de me rapprocher de la formation. École, association, projet… je ne sais pas encore, mais j’aimerais créer (ou participer) à une structure pour initier les gens au développement de jeux. J’ai énormément de joueurs qui viennent me parler pour me demander des conseils, vouloir s’y mettre… c’est un métier et/ou loisir absolument génial, mais qui mérite d’être rendu plus accessible. »

Dans tous les cas, on ne lui souhaite que le meilleur, car iubes:2 mérite vraiment votre attention ! Voici quelques liens intéressants :

Site d’iubes:2
Télécharger iubes:2

Article original : Stras et Pixels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *