ACTUS | L’ombre du Pay to Win plane sur les jeux payant ?

Pour quelques gros titres de cette fin d’année, il y aura un système de « loot box ».

Star Wars : Battlefront 2, Le Seigneur des Anneaux : L’Ombre de la Guerre et Assassin’s Creed : Origins. Il y a forcément un de ses trois jeux qui vous dit un truc, normal, ils font partie des plus grosses sorties de cette fin d’année 2017, mais en plus de ça, les trois jeux ont quelques choses d’autre en commun : des loot box. Mais c’est quoi les loot box ? Certains penseront à des jeux comme Counter-Strike : Global Offensive ou Overwatch, qui ont des caisses que l’on gagne, et qui nous donne des cosmétiques, donc rien de bien grave. Mais d’autres parmi vous, vont penser aux Free to Play sur mobile et là c’est plus problématique. Il s’agit de caisses que l’on paye avec la monnaie du jeu, ou de l’argent réel évidemment, et qui nous donne accès à des personnages ou autre contenu du jeu, mais de manière aléatoire, et donc nous poussant à payer toujours plus de caisses pour avoir ce dont on a besoin. Et autant dans un jeu gratuit, si le jeu généreux en monnaie ça passe, autant sur un jeu que l’on paye plein pot c’est pas la même chanson.

Et malheureusement c’est du côté du deuxième cas de figure que se trouvent les trois jeux cités plus haut. Pour Star Wars : Battlefront 2 ça sera pour le multi. Dans les caisses vous pouvez avoir des cosmétiques, mais aussi des cartes donnant des capacités passives, allant d’un rechargement rapide, à des réductions de dommages. Les cartes ont plusieurs niveaux de raretés et évidemment la même carte en bronze ou en platine n’aura pas le même effet, par exemple la carte Death From Above de Bobba Fett en platine réduira les dommages de 100% quand ce dernier utilise son jet pack, de quoi prendre l’avantage. Donc soit il va falloir jouer des heures pour espérer avoir cette carte dans une caisse, soit sortir la Carte Bleue pour aller plus vite, mais en n’étant pas certain de l’avoir. Comment ruiner un jeu multi d’une meilleure façon ? Franchement ça va être compliqué.

Ensuite pour L’Ombre du Mordor il s’agit de caisses contenant des Orcs et Trolls en chef de guerre, là aussi plus ou moins puissant. Sachant que d’après certains retours, le dernier arc du jeu est rallongé artificiellement afin de pousser à l’achat, avec l’argent du jeu, ou avec de l’argent réel, dans un jeu dans lequel on a déjà mis entre 50€ et 70€ ça fait mal par où ça passe. Et dans presque la même veine, Assassin’s Creed : Origins aura des caisses avec des armes et équipements pour notre personnage, et on pourra soit avoir une épée toute naze ou bien la meilleure arme du jeu.

Les micro transactions étaient déjà assez courantes dans les jeux vidéo, surtout les très gros budget, mais c’était soit payer pour faire le plein potions, donc assez ridicule, soit uniquement pour des cosmétiques et dans ce cas, aucune réel raison de râler. Ici ce sont des éléments permettant de finir plus vite un jeu soit carrément de pouvoir prendre l’avantage sur l’adversaire en multi, ce qui ferait rentrer ses jeux dans la catégorie des Pay to Win : des jeux nécessitant de mettre la main au porte feuille pour prendre l’avantage, mettant les compétences du joueur au second plan. Et on a vraiment envie que cela arrive dans des jeux payant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *