ACTUS | La Japan Addict Pocket, on y était !

Ce week-end, les monstres de poche étaient à l’honneur ! Nous en avions déjà parlé ici.

Ce Dimanche 21 février, nous nous sommes rendus à l’Espace Marcel Marceau de Strasbourg pour voir ce que l’édition 2016 de la Japan Addict Pocket nous proposait. Et nous n’avons pas été déçus.

Après avoir payé notre entrée, nous sommes arrivés dans une salle où, accompagnés par les chanteurs de Karaoké, des visiteurs s’adonnaient aux plaisirs du jeu vidéo. Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu voir du Street Fighter V sur PS4, beaucoup de Smash Bros sur Wii U(dont un tournoi supervisé par Smash Unleashed lors du week-end) et d’autres jeux comme Lego Star Wars.

Mais ce qui nous intéresse le plus dans une convention, ce sont les stands des exposants et les animations, n’est-ce pas ? Alors, qu’y avait-il à la Japan Addict Pocket ?

Pour commencer, les animations. Tout au long du week-end, les participants ont eu droit à des quizz, des blind-tests, des conférences et, bien sûr, des concours de cosplay (individuels et en groupe). Pendant notre visite, nous avons assisté à deux quizz en passant près de la scène et à une séance de karaoké vers l’entrée.

Les stands étaient à la fois variés et classiques. Nous avons vu beaucoup d’artistes, dont Arwenn’s Art ou Anaïs Thunder-Pen, des commerçants, notamment un stand sur lequel on pouvait acheter de la nourriture japonaise, et d’autres exposants comme l’équipe de Steam-RPG, une Saga MP3 prenant place, tenez-vous bien, dans l’univers d’un RPG. La liste complète des exposants est disponible ici.

En plus de tout cela, nous avons croisé quelques espaces où les visiteurs pouvaient se poser pour manger, jouer aux cartes ou sortir leurs 3DS pour jouer à Pokémon. La troisième salle entière était remplie de tables autour desquelles les visiteurs pouvaient s’asseoir, le tout juste à côté d’un espace restauration.

Après avoir croisé pas mal de cosplay, nous sommes finalement repartis, avec le sourire aux lèvres. Aussi court que fut notre passage, nous en avons apprécié chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *