ACTUS | E3 2018 : Conférence Bethesda

Si l’on excepte les constructeurs des machines sur lesquelles nous pouvons profiter de tous ces jeux, récents comme anciens, il y a finalement peu d’éditeurs qui ont leur propre conférence. Cependant, ces conférences sont toujours attendues avec ferveur, et nous allons aujourd’hui parler de celle de Bethesda, le papa des sagas The Elder Scrolls et Fallout tant appréciées par le public.

Bethesda est un éditeur que j’apprécie particulièrement de manière personnelle, en tant que joueur, et Todd Howard est certainement l’une des personnalité du monde du jeu vidéo que j’apprécie le plus. Je n’écris pas à propos de cette conférence parce qu’elle contenait les meilleurs annonces ou les meilleurs jeux, mais simplement parce qu’elle m’a plu.

Suite à une introduction rendant hommage à la diversité des jeux et des gamers, le vice-président de Bethesda Studio, Pete Hines, fait son entrée et nous promet « the very best of gaming » (le meilleur du jeu-vidéo dans la langue de Jean-Jacques Goldman). Le vice-président cite plusieurs titres, ponctué par les acclamations de la foule (Prey, Dishonored, Evil Within 2 et Wolfenstein 2, ainsi que les différentes adaptation VR des titres de l’éditeur) avant de nous parler des futurs projets du studio et de laisser littéralement le micro au groupe Andrew WK pour un petit interlude musical.

S’ensuit la présentation de Rage 2, menée par Tim Willits (Directeur du studio Id Software) et Magnus Nedfors (Game Director chez Avalanche Studios). Les deux collaborateurs expriment brièvement leur joie d’avoir pu travailler ensemble sur ce projet, avant de lancer un trailer suivi d’un aperçu de ce à quoi le jeu pourra ressembler :

La vidéo s’achève sur la mention « Printemps 2019 » ce qui laisse bien d’autres occasions aux créateurs de nous en montrer plus.

Ensuite, Tim et Magnus cèdent leur place au Community Manager affilié à The Elder Scrolls Legends, Christian Van Hoose. Pour rappel, TES Legends est un spin-off de la série dont le gameplay ressemble à celui du Hearthstone de Blizzard. L’intervenant nous annonce que le jeu subira un relooking majeur et qu’il sera disponible avant la fin de l’année sur Switch, Ps4 et Xbox One.

A la suite d’une courte vidéo promotionnel pour le jeu de carte, Matt Firor (Game Director chez Zenimax Online) monte sur scène pour nous parler des nouveautés concernant The Elder Scrolls Online : WolfHunter, un DLC tournant autour des lycanthropes, et Murkmire, un DLC qui permettra aux joueurs de plonger encore un peu plus dans la culture argonienne. S’ensuit un trailer pour The Elder Scrolls Online : Summerset, la dernière grosse extension qui vient tout juste de sortir.

Puis, de Tamriel nous passons aux Enfers avec un teaser annonçant le prochain Doom, suite de l’opus paru en 2016 et sobrement sous-titré « Eternal ». Cette fois-ci, Hugo Martin (Directeur créatif sur le projet Doom Eternal) et Marty Stratton (Producteur exécutif sur le projet Doom Eternal) sont présent pour nous en dire un peu plus. Apparemment, un « DoomGuy » plus puissant, des démons plus badass et en plus grand nombre, ainsi que l’enfer sur Terre (littéralement) sont au programme. Plus d’informations nous attendrons à la QuakeCon cet automne.

En parlant de Quake, Joshua Boyle (Community Manager pour Quake Champions) prend rapidement la place de Hugo et Marty sur scène. L’intervenant nous annonce plus de compétitions, plus de tournoi, et un paquet de nouvelles mécaniques à venir pour contenter les « Quake dads » autant que les « new babies in the arena » (les vétérans et les nouveaux venus, dans la langue de Claude François). De plus, une période d’essai sera disponible afin de tester le titre avant de l’acheter. Et si vous décidez d’entrer dans l’arène pendant la période de l’E3, le jeux restera gratuit, même après la fin de la période d’essai (vous avez jusqu’au 17 juin 2018). Pour en profiter, c’est par ici ! Et si vous ne savez pas trop quoi en pensez, voici le nouveau trailer de Quake Champions, diffusé pendant la conférence :

Dans un registre différent (mais assez similaire finalement), la conférence enchaîne avec un message de Susan Kath (Production Director) et Ricardo Bare (Lead Designer) concernant Prey, remerciant la communauté pour l’engouement qu’aura suscité le jeu depuis sa sortie (il y a un an, déjà !). Un New Game + et un mode Survival ont été ajouté, et un premier DLC appelé « Mooncrash » dont le contenu sera généré de manière procédurale à chaque run.

Un nouveau mode portant le doux nom de « Typhon Hunter » sera également ajouté prochainement, permettant à un joueur incarnant un humain d’affronter cinq de ses camarades qui incarneront des mimics. Les chasseurs disposeront de tous les pouvoirs qu’un mimic pouvait avoir dans l’aventure principale, et devront abattre leur proie en se servant au mieux de leurs facultés.

S’en viennent ensuite Jens Matthies et Jerk Gustafsson, respectivement directeur créatif et producteur exécutif chez Machine Games, tandis que le logo de la saga Wolfenstein apparait sur l’écran géant. Le second opus, The New Colossus, sera bientôt disponible sur Nintendo Switch. Aussi, les deux intervenant en profitent pour annoncer la suite de la série avec « Youngblood« , qui nous proposera de suivre les aventures des filles jumelles de William Joseph Blazkowicz, le protagoniste des deux derniers opus. Et qui dit « jumelles » dit « coop », comme le précisent les deux intervenant. Mais il faudra attendre 2019 pour pouvoir en profiter.

Sur ce, Pete Hines remonte sur scène et nous parle cette fois-ci du contenu VR qui sera disponible concernant Prey et Wolfenstein. Dans le premier, il s’agit du mode Typhon Hunter qui sera jouable en réalité virtuelle, tandis que pour l’autre, il s’agit d’un nouveau jeu baptisé Wolfenstein Cyberpilot, qui nous proposera d’incarner un hacker prenant le contrôle de robots nazis.

Puis vient le tour de Todd Howard (Game Director chez Bethesda Studio), venant nous parler de Fallout et de The Elder Scrolls. Après un petit sketch intitulé « Skyrim very special edition », Todd Howard reprend la parole pour nous parler de Fallout 76. Ce prochain opus sera développé avec un moteur graphique retravaillé. Les joueurs pourront exploré la Virginie-Occidentale, dont la version post-apocalyptique sera découpée entre plusieurs environnements bien distincts. Au menu, une pléthore de nouvelles créature, multijoueur online et une toute nouvelle région à reconstruire selon nos envies… et les frappes nucléaires qui viendrait légèrement altérer le paysage.

Qui dit « jeu en ligne » dit aussi « serveurs ». Sur ce point, Todd Howard annonce que les serveurs qui accueilleront les joueurs sera dédié à 100% à Fallout 76. Une bêta est prévue pour tester le jeu, et probablement les serveurs.

L’édition collector de Fallout 76 aura également été dévoilée lors de cet E3. Elle contiendra, entre autres, une carte de la zone de jeu (qui brille dans le noir), des petites figurines, ainsi qu’une réplique du casque de la « power armor » de Fallout 76, même si ce dernier élément n’a pas été confirmé de manière assez explicite à mon goût. Pour ce qui est de la date de sortie, les fans de la série seront heureux d’apprendre que Fallout 76 sera disponible cette année-même, à partir du 14 novembre 2018.

Toujours à propos de la série Fallout, le titre « Shelter » est disponible sur Ps4 et Switch, toujours gratuitement, depuis le jour de la conférence (11 juin).

Pour les dernières annonces de la conférence, Todd Howard laisse le post-apo de côté et revient sur la série The Elder Scrolls, en dévoilant un nouvel opus sur mobile intitulé « Blades« . Bien que jouable sur mobile, « Blades » est bien plus proche de « Skyrim » que de « Legends ». Selon Todd Howard, il serait question d’un « massive first-person RPG with console-quality graphics » (un jeu de rôle gigantesque à la première personne disposant de graphismes égalants ce qui se fait sur console, dans la langue de Stéphane Bern).

Les combats dépendant des mouvements de doigts sur l’écran et du timing de ces derniers, tandis que les déplacement peuvent s’effectuer autant par une pression du doigt que par l’usage des joysticks tactiles prévus à cet effet. Certains donjons seront construits « à l’ancienne » tandis que d’autres seront laissés aux bons soins de la génération procédurale. Plusieurs modes sont disponibles : le mode « Abysse » permet de parcourir un donjon infini, le mode « Arena » permet d’affronter d’autres joueurs, et « Town » permet de partir dans une aventure solo et d’aménager sa ville (un hub de départ) selon nos envies.

The Elder Scrolls Blades est prévu, en définitif, pour toutes les plateformes et sera bientôt disponible. En attendant, il est possible de s’inscrire à un accès anticipé sur la page dédiée du site de Bethesda.

Après nous avoir donné sur grand écran le lien d’inscription aux accès anticipés de Blades, Todd Howard nous annonce brièvement deux jeux en projet. Le premier sera intitulé « Starfield« , premier opus d’une nouvel série pour l’éditeur donc.

Quant au second, il s’agit du sixième opus d’une série que j’affectionne particulièrement, qui était attendu depuis des années et des années : The Elder Scrolls VI ! Malheureusement, seul un titre apparait, et nous ne sommes pas en mesure de déterminer quel sera le thème de ce nouvel opus, ou même la région dans laquelle il prendra place.

Pour conclure la conférence, Pete Hines remonte une dernière fois sur scène, nous souhaite un bon E3, et repart aussitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *