Archives mensuelles : juillet 2016

ACTUS | Branching Paths, documentaire sur le jeu indé au Japon

Sorti aujourd’hui 29 juillet, Branching Paths est un documentaire sur le jeu indépendant au Japon, ses débuts et évolutions sur 2 ans. Le documentaire parle bien sûr des jeux crées par les Japonais mais aussi par les étrangers qui vivent dans le pays. De nombreux acteurs de majeurs de cette scène apparaissent dans ce film comme Ojiro Fumoto, le créateur de l’excellent Downwell ou bien le controversé Keiji Inafune. C’est le résultat d’un long travail de la réalisatrice Anne Ferrero, connue notamment pour ses émissions sur la chaîne Nolife.

 

L’interview de Anne par Jeremy Meets Japan
 

 
Disponible pour moins de 10 euros sur Steam et Playism

Le site de Branching Paths

DGS 2016 : « Indie Garden », pré carré du jeu indépendant

Photo AFJV ©


Une touche de verdure, dans ce monde de brutes. Trônant au milieu du Hall Rhénus de Strasbourg, l’Indie Garden proposait, les 7 et 8 mai dernier, une sélection de 6 jeux indépendants et innovants, bien à l’abri des stands-monstres estampillés Sony et League of Legends. Un emplacement de choix pour l’agence lyonnaise Events for Games, qui fait de la création d’évènements autour du jeu indé français, son fer de lance. L’Indie Garden invitait ainsi le public de ce Digital Game’Manga Show 2016, à découvrir la face la plus originale du jeu vidéo contemporain : ces titres qui repensent les concepts vidéoludiques d’hier, et imaginent ceux de demain.

La Chronique du Geek a pu s’essayer aux 6 jeux présents sur le stand de l’Indie Garden, et vous les présente ici. Suivez le guide !

 

Dungeon of Zaar (Tactical RPG – PC/Mac – Prototype)

Dungeon of Zaar screenshot11

Redonner ses lettres de noblesse au jeu de rôle tactique. Telle semble être la volonté de Noé Lecombre, Vincent Bourçois et Clery Plassat, avec leur jeu Dungeon of Zaar. Un RPG au tour par tour dont seuls les combats sont mis en scènes, et qui se joue exclusivement en multijoueur. A 1 contre 1, chaque joueur doit sélectionner un aventurier ainsi que 5 mercenaires, ces derniers représentants les troupes jouables au sol. L’aventurier choisi dispose ainsi d’objets d’aide, sélectionnés au début de la partie, que le joueur applique à bon escient sur ses soldats en cours de jeu. Comme dans tout bon RPG qui se respecte, chaque mercenaire revêt une classe et des compétences spécifiques (archer, mage, champion, soigneur…) pour une équipe équilibrée, ou non. Subtilité : au deuxième tour de chaque partie s’ouvrent des coffres sur les côtés de l’arène, coffres dont les contenus peuvent changer le cours du jeu; la bataille entre joueurs peut ainsi s’étendre sur plusieurs flancs.

Le titre se veut dynamique et sans aucune règle cryptique, pour permettre à tout joueur de rapidement en saisir les composantes. Profitant d’une direction artistique colorée, Dungeon of Zaar est une bien belle manière de rendre accessible le Tactical.

L’actu du jeu sur Facebook
L’actu du jeu sur Twitter
Site officiel

 

 

Confined (FPS – PC – Alpha)

12829239_1689002271367383_1689211831399575534_o

A l’heure où le grand Evolve peine à trouver son public, le jeu indépendant n’hésite pas à proposer un First-person shooter asymétrique. Purement multijoueur, Confined oppose deux équipes en apparence déséquilibrées : un alien, seul, contre un groupe de soldats. Bien évidemment, le joueur-xénomorphe dispose de compétences bien plus efficaces que celles d’un joueur-humain esseulé. Ainsi, si les soldats disposent d’une vision thermique pour repérer l’alien, quasi-invisible à l’œil nu, l’appareil émet un bruit qui révèle leurs positions. Et si les humains peuvent courir d’un pas lourd, l’alien peut lui directement bondir sur ses proies. En revanche, le xénomorphe ne peut se battre qu’au corps à corps contrairement aux soldats armés, dont les munitions restent limitées. Le titre incite donc les joueurs-soldats à rester en groupe et à travailler en équipe, leurs isolements pouvant rapidement signifier leurs morts.

Malheureusement, Confined en version alpha ne propose pas encore d’environnements suffisamment détaillés, pour être convaincants; mais son ambiance de traque rappelle dors et déjà les grandes heures de la franchise Alien vs. Predator.

L’actu du jeu sur Facebook
Site officiel

 

Outskirts (Shoot’em Up – PC/Mac/Linux – Steam Greenlight)

Outskirts 2016-05-11 18-43-20-15

Petite sensation de cet Indie Garden, Outskirts est un Shoot’em Up comme on en voit peu. Aux commandes d’un vaisseau pris dans une arène, le joueur doit se frayer un chemin, à la souris, parmi les gracieuses nuées de projectiles colorés qui foncent sur lui. Pour ce faire, le clic droit de la souris permet à tout moment de changer la couleur du vaisseau, rendant celui-ci invulnérable aux tirs de la teinte correspondante. Et si le moindre projectile d’une autre couleur touche le vaisseau, c’est l’explosion. Outskirts transcende ainsi la formule d’un certain Ikaruga, influence parfaitement assumée par son créateur Maxime Constantinian. Outre son gameplay léché, le jeu semble également pouvoir ravir les adeptes du scoring.

Fin, fluide et superbement maniable, Outskirts pourrait bien, lui aussi, se frayer un chemin parmi la horde d’hommages indés au Maniac shooter.

Le jeu sur Steam Greenlight
L’actu du jeu sur Facebook
L’actu du jeu sur Twitter
Site officiel

 

 

Malkyrs : les arènes de l’Éternité (Tactical RPG – PC – Bêta)

Plateau-in-game-JEU-1080x608

En plus d’être le plus beau, Malkyrs est certainement le plus original au sein du jardin de l’indé. Jeu de combat tactique au tour par tourMalkyrs se joue à l’aide de cartes à puces bien réelles, que le joueur doit poser sur un module branché en USB à son PC. Scindées en deux catégories, ces cartes  permettent ainsi de déployer ses héros et ses actions de jeu dans de superbes arènes virtuelles. Chacun leur tour, les joueurs disposent d’une trentaine de secondes pour scanner leur cartes et la mettre en jeu.

Cependant, chacune d’entre-elles nécessite d’être posée sur le lecteur pour s’en remémorer les caractéristiques complètes, nuisant ainsi à la fluidité d’une partie. De plus, le jeu s’adresse aux amateurs d’indés les plus fortunés, avec un pack de démarrage (contenant une carte « champion », 10 cartes « action » et le lecteur de cartes) à 54.99€. Mais au vu des magnifiques illustrations qui ornent les cartes, le jeu en vaut très certainement la chandelle.

L’actu du jeu sur Facebook
L’actu du jeu sur Twitter
Site officiel

 

 

Jungle Crash (Endless Runner – iOS – Disponible)

Jungle Crash

Seul jeu pour tactiles présent à l’Indie Garden, Jungle Crash est un Runner dans la lignée de Jetpack Joyride. Le but : catapulter le plus loin possible un dinosaure à la tête dur, en s’aidant de la faune et de la flore au sol pour le faire rebondir. Le joueur peut anticiper les bonus et les malus qui se dressent sur sa route, grâce à une jauge sur la droite de l’écran.

Jungle Crash propose ainsi un peu de sang neuf, pour ceux qui ont poncé les Temple Run dans tous les sens.

Le jeu sur l’Apple Store
L’actu du jeu sur Facebook
L’actu du jeu sur Twitter
Le site des développeurs

 

 

Dungeon Rushers (Dungeon Crawler – PC/Mac/Linux – Disponible en accès anticipé sur Steam)

fight_theme_1

Jeu ayant pris racine en Alsace, Dungeon Rushers est un RPG indé des plus classieux, dont nous avons déjà pu parler sur la Chronique du Geek. Le joueur y explore plus de 70 donjons, case par case, en prenant soin de ne pas tomber dans les pièges tendus par leurs architectes : plus le joueur est curieux, plus il prend de risque, mais plus grande peut être la récompense. Au détour de chaque couloir peut également se dresser un ennemi, que le joueur doit alors combattre au tour par tour.

A l’heure où nombre de studios indés se noient dans les jeux à générations aléatoires, Dungeon Rushers propose, lui, une aventure entièrement scriptée. Le jeu bénéficie ainsi d’une écriture particulièrement fine et loufoque, dans la plus pure tradition du donjon de Naheulbeuk. Comble du bon goût, le jeu propose un éditeur de donjons, destinés à être joués en ligne par d’autres aventuriers.

Le jeu sur le Steam Store
L’actu du jeu sur Facebook
L’actu du jeu sur Twitter
Site officiel